Mon arbre

Etymologie des noms de famille

Index patronymique

Conseils pour créer son arbre

Adresses Archives

Histoire des communes

Galerie de photos anciennes

Unités de mesures anciennes

Accueil

Martin CORNILLE

VI

Charles VI

1380-1422

VII

Charles VII

1422-1461

Louis XI

Louis XI

1461-1483

A vécu sous le règne des monarques ci dessus

Cliquez sur les images pour les agrandir

 

retour CORNILLE

( Numéro SOSA 718522 )

° vers 1400

P= CORNILLE Colart

M= GUILLEBERT Marie

X en 1431 avec BURIDE Marie

+ vers 1471

Enfants= CORNILLE Isabelle

Receveur ducal de Fampoux

 

D’après Jacques du CLERCQ , Martin CORNILLE était * de petit milieu et avoit este en ses josnes jours parmentier, cest a dire cousturier de robes et pouvre compagnon * Puis il commença une carriere de clercq et devient très riche en un temps record ce qui laisse douter de son honnêteté. Lorsque Martin se marie en 1431, il reçoit le 10 octobre 1431 du duc de Bourgogne dont il est le receveur 100 livres en avancement de son mariage. Si la duchesse de Bourgogne est marraine de sa fille Isabelle je pense que cela est dû à la position sociale de Martin et non à un degré de parenté. Le 24 février 1433 la duchesse commande aux gens des comptes de Lille de rabattre de la recette de Martin CORNILLE receveur de Fampoux et de Carency la somme de 610 livres 5 sols et 8 deniers par lui versée pour choses diverses entre autres pour une coupe couverte d’argent donnée par la duchesse au baptême de la fille de Martin CORNILLE
Les comptes du 28 janvier 1448 portent mention d’un cadeau pour la noce d’Isabelle avec David MALET seigneur de COUPIGNY. L’intégrité de Martin semble alors hors de doute mais sa situation se dégrade mais il parvient à redresser sa situation pour repartir de plus belle. Sa richesse lui vaut d’être victime d'une deuxième vague de persécution lors de ce qui fut appelé la * Vauderie d’Arras * ( 1459-1471 ). Il ne doit son salut qu’à une fuite ( le 17 juillet 1460 ) en catimini en emportant son magot. Il est dit qu’il * tenoit moult grand estat et encoires plus sa femme * . Il fut excommunié en tant qu’hérétique , excommunication levée pour vice de forme, l’évêque de Besançon le reconnut innocent et put revenir dans sa ville natale en février 1461.

Collection des Chroniques Nationales Françaises écrites en Langue vulgaire: " En ce temps, pendant bulles du pape, feurent apportées par le doyen de Soignies en Brabant, impétrées à la requeste de Martin CORNILLE, lequel s'estoit absenté et enffui, comme dit est chi dessus; et les avoit esté querre ledit doyen. Par lesquelles bulles nostre saint père le pape Pius commectoit maistres Gilles Carlier, docteur en théologie et doyen de Nostre Dame de Cambray, maistre Gregoire Nicolaï, canoine et official de Cambray, maistre Pierre Du Hamel et maistre Jehan Thieubault, vicaire de l'evesque d'Arras, comme chy dessus est dit, à cognoistre seuls et pour le tout, se autres clercqs ne voulissent appeler avec eux, de tous ceux qui seroient prins et estoient occupés ( inculpés ) ou accusés à cause de la dite vauderie; mais ce temps pendant que ledit doyen avoit allé quérir les dites bulles, le dessusdit Martin CORNILLE fust prins en Bourgogne, où il se tenoit, et fust rendu à l'archevesque de Besanchon pour en cognoistre.

Voir aussi Commentaires et lettres de Blaise de Monluc, Marechal de France de René-Louis de Voyer Argenson, Mathieu d' Escouchy



CORNILLE Martin
receveur ducal de Fampoux
receveur des aides ordinaires d'Artois
seigneur de Grévillers et beaucoup d’aures titres
bourgeois d'Arras en 1434 pour 60 francs ( N.D. )

BN, ms 8540, comptes de la ville d’Arras 1437/1438, f°43 r au chapître dépenses extraordinaires : A Martin CORGNILLE receveur général de Cassel et du Bos de Niepe la somme de huit cens dix livres et ce pour deux termes de laide accordee à notre tres grand et tres redoutable seigneur monseigneur le duc de Bourgogne environ le mois de fevrier lan mil 437 dernier passe. Pour icelle aide paier a 4 termes et paiemens en lan a chacun terme 450 l. et a commencer a paier pour le premier terme au jour de Noel lan 1438 prochain venant de laquelle aide a convenu paier durant le temps de cest present eschevinage au paravant ledit terme escheu deux termes cest assavoir les termes escheux aux derreniers jours de juillet et de septembre audit an 438 pour chacun terme 450 l. sont a lui paie comme il appert par mandat et quittance, 810 l.


Sources : article dans Revue du Nord ( avril – Juin 1995 ) . La Vauderie d’Arras par Franck MERCIER édité 1er semestre 2006

ABC   DEF   GHI   JKL   MNO   PQR   STU   VWXYZ

 

© 09/04/2002 by FOURNEAU. mail: genefourneau@orange.fr